Hygiène Bucco-Dentaire


Le Docteur Alba Carrion vous présente les questions les plus fréquemment posées par ses patients de Rueil-Malmaison au sujet de l’hygiène bucco-dentaire.

Les maladies bucco-dentaires peuvent-elles être prévenues ?

Plusieurs facteurs de risque prédisposent au développement des maladies bucco-dentaires. Si la génétique entre en ligne de compte il est toutefois possible d’influer sur de nombreux autres facteurs. Les facteurs de risque de la maladie carieuse sont aujourd’hui bien connus et la majorité des maladies bucco-dentaires peuvent être prévenues.

Qu’est-ce que la carie dentaire ?

La carie dentaire est la maladie la plus répandue au monde. Il s’agit d’une déminéralisation de la structure dure de la dent (émail et dentine) qui provoque une cavité. Cette déminéralisation est provoquée par la consommation excessive et fréquente de glucide (exemple : le sucre) et par la présence de deux bactéries (streptococcus mutans et lactobacilus acidophilus) qui entrainent la fermentation des glucides.

Qu’est-ce que les maladies parodontales ?

Il s’agit des maladies qui touchent les tissus qui entourent la dent, c’est à dire, la gencive, l’os et le ligament parodontal. Les plus connues sont celles qui ont une origine bactérienne comme les gingivites et les parodontites.

La gingivite est le stade initial de l’infection qui provoque une inflammation de la gencive. La gencive es gonflée, douloureuse et saigne au brossage. Ce stade est réversible si on réalise le traitement adéquat, c’est à dire l’élimination du tartre et de la plaque bactérienne. Si la gingivite n’est pas traitée elle évolue en parodontite, qui implique la destruction des tissus de soutien de la dent.

Dernière forme de maladie parodontale, les récessions de la gencive liées à des facteurs traumatiques, comme un brossage trop agressif ou le bruxisme.

Comment prévenir les maladies bucco-dentaires ?

Réduire la consommation de sucres

Il ne s’agit pas seulement de limiter la quantité mais aussi la fréquence. En effet, à chaque fois qu’une personne mange du sucre le pH du milieu buccal devient acide. C’est à ce moment que l’émail se déminéralise. L’effet tampon de la salive aide à rétablir un pH normal mais il s’agit d’un processus qui prend du temps, environ 45 minutes. Il est évident que si la prise de sucre est trop fréquente la salive n’a pas le temps de rétablir le pH et la dent se déminéralise davantage.

Améliorer l’hygiène dentaire

  1. Brossage. Il est suffisant de de 2 fois par jour pendant 2 minutes. Recommandations OMS
  2. Nettoyage interdentaire. Que ce soit avec des brossettes ou du fil dentaire, le nettoyage interdentaire est vivement recommandé afin de prévenir la carie et les maladies des gencives.
  3. Bains de bouche antiseptiques. Ils permettent de diminuer la charge bactérienne et donc à prévenir la carie et la maladie parodontale

Apporter du fluor

Le fluor a un effet protecteur contre les caries. La matrice minérale de la dent est constituée de cristaux de phosphate de calcium ou hydroxiapatite, le fluor appliqué de manière locale (dentifrice, bain de bouche, vernis ou gel) se lie à la structure minérale de la dent en formant de la fluorapatite qui est beaucoup plus résistante aux attaques acides.

Stimuler la salivation

Le Xylitol est un édulcorant naturel extrait de l’écorce du bouleau. Le fait de mâcher du chewing gum au Xylitol (disponible en pharmacie) a un effet anti-cariogène reconnu. Son mode d’action est multiple, d’un côté il stimule la salivation (effet tampon pH ainsi que de reminéralisation grâce a l’apport d’ions calcium), en plus il ne peut pas être utilisée par les bactéries comme substrat, enfin le fait de mâcher du chewing gum nettoie les dents.

Eliminer les zones de rétention de plaque bactérienne

L’orthodontie. Le fait d’avoir de dents bien alignées permet de supprimer les zones de rétention de plaque bactérienne et de mieux pouvoir les nettoyer.

Réfection des prothèses et des soins débordants ou mal adaptés.

Faire des contrôles réguliers

Des contrôles réguliers permettent à votre praticien de détecter les problèmes de manière précoce. Des détartrages bi-annuels (remboursés par la sécurité sociale) permettent aussi de prévenir notamment la maladie parodontale.